Compte-rendu d’un livre de John Winkler, intitulé « Désir et contraintes en Grèce ancienne »

Ce livre de John Winkler est vraiment passionnant. L’auteur nous parle de l’Antiquité en adoptant un triple point de vue : un point de vue féministe sur un monde phallocentré, un point de vue anthropologique sur des conventions sociales apparemment figées (ou comment ces conventions ne peuvent s’appliquer uniformément à un monde humain en mouvement), enfin un point de vue qui permet à la fois de rendre compte d’une société disparue en comprenant les normes qui la faisaient fonctionner, et les points de ruptures de ces normes par ou nous pouvons adopter une lecture actuelle de ces sources, à la lumière de nos questionnements présents. J’ose penser que même si vous avez un doctorat d’histoire et que votre sujet de thèse portait sur l’Antiquité, vous aurez un autre point de vue sur cette période après avoir lu ce livre. Saviez-vous que le porcelet était une représentation symbolique du sexe féminin? Que jeter une pomme dans le giron d’une femme était une tentative de séduction? Qu’en Grec ancien, le pénis était également appelé « la nécessité » de l’homme? Que rêver de faire l’amour avec sa mère était de bon augure pour un homme politique? Qu’il existait des fêtes où l’on donnait des conseils aux femmes pour commettre l’adultère? Que dans l’Odyssée d’Homère, l’intelligence de Pénélope surpasse celle d’Ulysse?. Ce que Winkler arrive à exprimer sur les poèmes de Sappho est véritablement époustouflant, étant donné le peu de sources dont il dispose (cela donne lieu entre autre à une réflexion subtile sur la manière dont Sappho peut exprimer la sexualité féminine et lesbienne qu’elle connaît de l’intérieur, avec des mots et des métaphores imprégnées du regard masculin qui n’a qu’une vision très partielle et orientée de cette même sexualité) L’écriture du livre est très limpide, l’impression de difficulté dans la lecture vient donc : 1)du très grand nombre d’informations données par Winkler 2)du point de vue très novateur et iconoclaste adopté par Winkler par rapport à la culture très classique dont il dispose, culture que nous avons appris à considérer avec beaucoup de respect, ce qui laisse peu de place à une position critique. L’irrévérence de Winkler nous montre la voie d’une autre interprétation des textes antiques, beaucoup plus riche et libératrice.

John Winkler a été professeur à Yale puis à Stanford (il a quitté l’université de Yale, car son militantisme politique n’y était pas accepté) Il est à noter que sa soeur, Cathy Winkler, était une anthropologue féministe qu’il considérait comme un modèle à suivre, et qui a influencé la forme de sa propre recherche sur l’antiquité. Il est mort en 1990, à 46 ans, des suites du sida, peu après la parution de ce livre (qui n’a été traduit en français qu’en 2005, preuve s’il en est de notre chère frilosité nationale concernant les apports du mouvement féministe dans les sciences humaines, inventant des perspectives autres au niveau universitaire) Enfin, je citerais un passage du livre qui me semble très bien résumer le positionnement méthodologique de Winkler: »Mais la question méthodologique la plus importante est de savoir si le lecteur doit avoir pour unique objectif de répéter ce que l’auteur veut dire (…) Si nous consacrons uniquement nos facultés critiques à retrouver et à revivifier l’intention d’un auteur, alors nous sommes déjà engagés dans les préjugés et les conventions du passé, les structures de violence culturelle du passé, et leur héritage présent, que l’on retrouve dans les chambres à coucher, les rues sordides et les programmes scolaires. C’est ce qu’il faut éviter à tout prix. »

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Compte-rendu d’un livre de John Winkler, intitulé « Désir et contraintes en Grèce ancienne » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s